Les points triggers

 

D’une manière générale, il s’agit de contractions, points gâchette ou myofacial, qui se forment sur certaines parties des muscles, appelés fibres musculaires.

Ces contractions engendrent des inflammations et donc de la douleur. Le muscle ne pouvant pas se réparer de lui-même de manière optimale, des nodules persistent et créent à terme des syndromes de dysfonctionnement myofascial.

Celui-ci peut se manifester, par exemple, par une diminution sensible de la mobilité telle que l’épaule gelée.

Structure muscle

Les manifestations et signes cliniques

  1. Il existe trois types de points-triggers :
    Les points locaux qui sont sensibles à la palpation mais uniquement à l’endroit que l’on touche.
  2. Les points distants qui provoquent une douleur sur une autre partie du corps. Par exemple, un point compressé sur le haut du trapèze lance une douleur sur la tempe.
  3. Les points latents qui sont des points gâchette mais désactivés et pour lesquelles on ne ressent aucune douleur.

 

Fibre Musculaire

Aux points-triggers ci-dessus, nous mettons volontairement à part les stases qui sont des congestions sanguines qui produiront les mêmes douleurs locales que les points-triggers mais dont le traitement sera différent.

D’où l’importance de l’accomplissement de tests précis par le praticien avant de débuter une séance sinon le traitement n’aura pas les effets escomptés.

 

 

 

 

Les traitements

Selon le point-trigger rencontré il faudra prodiguer un traitement adapté. Ils sont au nombre de quatre.

 

Massage Thérapeutique

1. Les traitements manuels est très efficace quand le point-trigger vient de se former. Dans le cas où celui-ci daterait de plusieurs mois, il sera très difficile de le désactiver manuellement. En complément au massage thérapeutique, nous devrons donc utiliser d’autres techniques.

 

 

 

 

 

Moxibustion

2. La moxibustion permet de détendre les points-triggers et d’éliminer les stases par les effets de la chaleur dégagée par les bâtonnets de moxa. Cette technique est idéale pour des points de quelques semaines.

 

 

 

 

 

 

Les ventouses

3. Les ventouses font un appel de sang intense et ciblé sur le point-trigger. On débutera la séance par un massage avec les ventouses que nous poserons ensuite sur des points précis. On terminera le traitement par un massage manuel afin de disperser les amas sanguins. Au terme du traitement, les points gâchette seront désactivés.

 

 

 

 

Dry_Needling

4. Le dry needling qui signifie aiguille sèche car on utilise des aiguille d’acuponcture. A la différence des acuponcteurs qui travaillent sur l’énergétique, cette technique consiste à aller directement dans le nodule de contraction musculaire. Le cerveau, qui perçoit une perturbation, par le biais d’un coup échangé, donnera l’ordre au muscle d’éjecter l’aiguille d’acuponcture. Il contractera et décontractera le muscle, provoquant un stimuli, un effet de décontraction recherché pour éliminer le point-trigger. L’effet du traitement sera instantané par la disparition de la douleur et la mobilité sera retrouvée.